Poètes d'hier et d'aujourd'hui, perceptions et réflexions philosophiques, politiques et satiriques
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les baldaquins de l'oubli

Aller en bas 
AuteurMessage
Michel



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: les baldaquins de l'oubli   Dim 23 Mar - 5:47

LES BALDAQUINS DE L'OUBLI




Sur les doigts de la solitude
J’ai compté mes amours
Qui sortaient lentement
Des baldaquins de l’oubli

Elles portaient dans leurs yeux
Le vieux songe ailé
De mon adolescence
Qu’on a peine à reconnaître
Perdu qu’il est en la mémoire

L’une est venue de l’enfance
Disant souviens-toi de la rue
Où nous jouions à la marelle
Et à la corde tenue dans tes mains
Il n’était point besoin du vent
Pour que tu vois mes jambes nues
Sous l’ardent soleil

Une autre des terres rouges est venue
Sur la mélancolie des Hauts-Plateaux
Elle m’a dit la terre est rouge
Du sang de mes compatriotes
On a coupé les pins qui les cachaient
Anéanti les orchidées
Qui ressemblaient au sexe de femmes
Et le cœur des enfants n’était plus
Dans le doux jardin des vieillards

D’où pouvait sortir cette autre
Quand elle m’a dit
Te souviens-tu des nuits
Qu’on a serrées dans nos bras
Et l’odeur des draps sentant
La violence des pluies après l’orage
Quand au crépuscule
L’eau et la terre s’épousent
A l’horizon des îles
Et qu’alors les oiseaux blancs
Témoignent au plus bas près d’elles
Qu’au bout de la nuit l’amour sera dit

Et qui est venue me dire
Souviens-toi qu’à rêver l’or et la beauté
Nous avons souvent dormis ensemble
Bercés par le sourire
D’un bouddha de bois doré
Qui illuminait notre chambre
J’ai connu l’insomnie des plaisirs
Quand sur la nacre de mes hanches
Tu étreignais le coquillage éternel
De la vie à venir

Une autre encore est apparue
Sa guitare à la main
Et sa tristesse aux lèvres
Elle portait la rumeur des pierres
Qui n’ont jamais rien dit
Et elle préféra se taire
Quand je l’ai reconnue

Et cette autre debout sous la pluie
L’âme jamais mieux lavée
Que par les larmes de son visage
Ecoutant la tropicale démesure
De la mousson venue du ciel
Elle m’a dit je suis revenue
Du tendre chemin de la carte de rêves
Où nous fûmes un moment
Aux yeux du monde
L’émouvant alibi des dieux
Sur les élans d’une audacieuse aurore
Des baldaquins de l’oubli

Certaines ne sont pas sorties
Les autres sont reparties
Comme elles étaient venues
Et j’ai gardé aux yeux le souvenir
De ne pas les avoir assez aimées
Revenir en haut Aller en bas
Michel



Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: les baldaquins de l'oubli   Lun 16 Juin - 5:20

Curieux que cette résurgence
des amours passés
n'évoque aucun avis

a croire que je suis le seul
à connaître ce phénomène mémoriel

Amicalement
à tous

Michel
Revenir en haut Aller en bas
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: les baldaquins de l'oubli   Dim 22 Nov - 9:07

Je me permets de vous signaler que cette poésie est publiée dans une autre rubrique, que personnellement je la connais depuis longtemps pour l'avoir lue sur plusieurs sites !

Même sans commentaire, il est vrai que cette poésie est un très beau chant à l'amour et ne peut laisser insensible.

Vous le savez bien Michel que ce site n'est pas un forum de poët-poët et que ceux qui viennent recherchent autre chose que l'extériorisation de leur égo...

Bien vers vous, de vous lire de nouveau dans des nouvelles publications sur le site qui est aussi une possibilité d'extension pour faire connaître vos publications...

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
Melenea
Invité



MessageSujet: Re: les baldaquins de l'oubli   Sam 28 Nov - 1:59

Le titre m'a interpellé... et la première strophe marque bien l'image des souvenirs d'amour.

J'ai relevé des images qui m'ont plu comme "Te souviens-tu des nuits
Qu’on a serrées dans nos bras
", "Qu’au bout de la nuit l’amour sera dit", "J’ai connu l’insomnie des plaisirs" "Et cette autre debout sous la pluie
L’âme jamais mieux lavée
Que par les larmes de son visage
"

IL y en a d'autre aussi bien entendu.

L'introduction et la conclusion plus brèves en vers, sont bien travaillées, dans la recherche des sonorités, de la fluidité.

Ensuite et ce n'est que mon ressenti de lecture, je trouve le texte un peu long, qui oscille entre le sensuel, et des des images plus "convenues", et cela pour moi, rend le texte inégal dans ma lecture.
J'ai noté le choix de ne mettre aucune ponctuation, donc la lecture se fait souvent en libre, en posant son souffle là où l'auteur va à la ligne. Ici je l'avoue, à voix haute, j'ai du m'y reprendre, ce qui casse quelque peu le rythme.

Mais dans l'ensemble j'ai aimé le thème, le choix des images, et une écriture que je découvre.

Mes propos ne sont ici qu'un ressenti de lecture, personnel et n'engage que moi.

merci pour le partage. Il me serait agréable de lire votre ressenti d'auteur.

Mél
Revenir en haut Aller en bas
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: les baldaquins de l'oubli   Sam 28 Nov - 6:42

Eh bien Mélénéa, vous allez faire plaisir à l'Auteur Michel, de venir commenter un de ses textes.

Je n'en dis pas plus, je veux laisser la place à la réponse de l'intéressé...

Cordialement, ELPP/

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les baldaquins de l'oubli   

Revenir en haut Aller en bas
 
les baldaquins de l'oubli
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Collection) Une heure d'oubli... (Ernest Flammarion)
» Vocabulaire dépassé...Mots oubliés...
» Terre Natale - La Légende de Drizzt 1 - Les Royaumes Oubliés
» Prière à l'oubli
» 1970 les oubliées ... et pour cause

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACTU-AUX-POETES :: Espace d'expression Poétique comme critique réservé à MICHEL-
Sauter vers: