Poètes d'hier et d'aujourd'hui, perceptions et réflexions philosophiques, politiques et satiriques
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU   Mer 1 Juil - 7:16




Une étude du Fonds de financement de la Couverture maladie universelle (CMU) révèle ce mercredi 1er juillet 2009 qu'un quart des médecins parisiens refusent les patients affiliés à la CMU. Leur panel comprend des dentistes, des généralistes et des spécialistes. En septembre 2008, Rue89 avait fait son propre testing auprès de 71 cabinets en médecine générale, gynécologie et ophtalmologie. Dans certains secteurs, le taux de refus pouvait grimper à 40%.




(De nos archives) Roselyne Bachelot poursuit sa mise au pas des médecins libéraux. Après avoir imposé un devis pour tout acte dépassant 70 euros, le cabinet de la ministre de la Santé a annoncé mardi un avant-projet de loi pour sanctionner les praticiens qui refusent de soigner les patients bénéficiant de la Couverture maladie universelle (CMU). Déjà, en 2006, une enquête édifiante de MDM

Le texte ne sera présenté qu'en octobre en Conseil des ministres mais il indique que « plusieurs dispositions encadrent et répriment déjà le refus de soins mais il est nécessaire d'interdire très clairement la discrimination pour raisons financières ou sociales ». De fait, les sanctions restent rares, alors qu'il est illégal de refuser un patient au prétexte qu'il dépend de la CMU. Ce qui est tout de même le cas de 4,8 millions de personnes, pour qui la loi prévoit qu'aucun dépassement d'honoraire n'est applicable.
En pleine embardée contre les dépassements d'honoraires, Roselyne Bachelot a décidé de hausser le ton. D'abord en permettant aux Caisses primaires d'assurance maladie de pratiquer des testings auprès des praticiens. Ensuite, en cas de preuve d'un refus de soin, les CPAM pourront prendre des sanctions financières. Et même interdire au médecin tout dépassement d'honoraires à l'avenir s'il récidive.
Pour enfoncer le clou, la ministre de la Santé menace même de rendre ces décisions publiques « parce que le refus de soins est un acte grave ». Le cabinet de la ministre rappelle qu'une enquête téléphonique réalisée « à l'aveugle » dans dix villes de France par l'ONG Médecins du monde en 2006, s'était révélée édifiante : 14 % des médecins déclaraient alors refuser de recevoir des patients CMU. Un chiffre qui grimpait jusqu'à 41 % pour les spécialistes de secteur 2 (conventionnés mais autorisés au dépassements d'honoraires). Le testing de Rue89

Ayant pris connaissance de cet avant-projet de loi ce mardi après-midi, Rue89 a décidé de faire son propre testing téléphonique dans quatre arrondissements parisiens aux réalités sociologiques très variées, du Ier au XXe en passant par le VIIe et le XVIIIe. Deux heures plus tard, 71 cabinets médicaux avaient répondu, dans trois spécialités différentes (médecine générale, ophtalmologie et gynécologie). A chaque secrétaire ou médecin lorsque ce dernier répond en personne, j'ai donné la même version - simplissime :

« Je viens d'arriver dans le quartier et je suis à la recherche d'un médecin. Mais je voulais savoir si vous preniez les patients à la CMU puisque c'est mon cas. »
Voici, spécialité par spécialité, les résultats glanés en 71 coups de fil :
Médecine générale
Au total, trente cabinets contactés. Dans le XXe arrondissement, un médecin sur sept m'a éconduit, pas bavard pour expliquer le sens de son refus. D'autres, acceptant, en ont profité pour glisser au passage « encore heureux : personne n'a le droit de vous refuser, mademoiselle ! »
Dans le Ier arrondissement, un médecin sur huit a également refusé ma demande, arguant que son cabinet n'était « pas équipé pour ». Mauvaise réponse : les praticiens qui ne se sont pas procuré de boîtier pour la carte vitale peuvent très bien remplir un formulaire papier, ce que précise d'ailleurs une de ses consœurs qui tacle volontiers les pratiques moins vertueuses.
A l'extrémité nord de Paris, le XVIIIe, quartier largement populaire du côté de la Goutte d'Or et des boulevards des Maréchaux… mais plus cossu vers Montmartre. Aucun des sept généralistes appelés n'a refusé « mon » dossier… ex aequo avec le très chic VIIe arrondissement, où tous les généralistes disent recevoir des CMistes sans ciller.
Ophtalmologie
Chez les spécialistes des yeux, il en va autrement : 19 cabinets contactés, pour un total de 5 refus francs… et quelques explications alambiquées. Ainsi, dans le XXe, un ophtalmo sur cinq a refusé de me recevoir en apprenant que j'étais à la CMU. Dans le VIIe, ils étaient deux dans ce cas-là, mais prenaient soin de m'aiguiller vers un un dispensaire.
Dans le XVIIIe, un des deux praticiens réfractaires reconnaissait qu'il ne recevait personne à la CMU dans son cabinet libéral… mais se flattait de recevoir « gratuitement et pour la même qualité comparable depuis 25 ans à l'hôpital ». Attention quand-même : pour les patients CMU, ça se passe uniquement le jeudi après-midi et à l'autre bout de Paris, dans le XIIe arrondissement. Plus difficile, enfin : trouver un ophtalmologiste dans le très central Ier arrondissement. Pour une demi-douzaine de coups de fil, seuls trois cabinets ont répondu, dont un réfractaire.
Gynécologie
Trouver un gynécologue conventionné qui ne fasse pas de dépassements d'honoraires à Paris est réputé galère. Ça se confirme à plus forte raison pour les bénéficiaires de la CMU. Sur 22 gynécologues, huit ont fermé leur porte. Dans le Ier arrondissement, seulement un sur cinq accepte franchement. Deux refusent carrément, tandis que deux autres cabinets précisent soit que le même médecin fait une consultation à l'hôpital, soit que « c'est uniquement l'après-midi quand on est à la CMU ».
Dans le XVIIIe, une gynéco refuse mais aiguille en douceur vers deux consœurs qui consultent gratuitement et trois acceptent aussitôt. Une seule refuse mais sa secrétaire « croit savoir » qu'elle intervient « quelque part en milieu hospitalier ». Dans le XXe arrondissement, il semble plus simple de trouver un gynécologue CMU-compatible : quatre acceptent et le dernier explique qu'il consulte dans un centre de Santé trois demi-journées par semaine.
La palme du refus revient dans cette spécialité au VIIe arrondissement, plutôt accueillant dans les deux autres catégories : seulement deux oui francs pour cinq appels, un refus assorti d'excuses de la part de la secrétaire qui soupire -« C'est un cabinet privé, vous savez“- et une gynéco qui décroche elle-même pour expliquer qu'elle a trop de monde et se cantonne aux problèmes d'infertilité. On termine en beauté avec cette secrétaire qui commence par une explication tortueuse :

« Humm… voyez avec elle directement… ça dépend… elle seule peut décider de vous accepter, rappelez quand elle est joignable à partir du 1er octobre ».
Pour finir par poser la question qui tue : ‘Comment ça, vous ne travaillez pas du tout ? Oh mais d'ici le 1er octobre, vous aurez sûrement trouvé du travail ! ’ Photo : Consultation dans un hôpital de Mexico (Daniel Aguilar/Reuters).
Photo : consultation dans un hôpital de Mexico (Daniel Aguilar/Reuters), rien à voir avec Edwy Plenel.

Article resorti de nos archives le 01/07/2009 après la publication de l'enquête du Fonds de financement de la CMU.

Lien RUE89
Revenir en haut Aller en bas
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU   Mer 1 Juil - 8:30

Pas étonnant, ce sont des idées reçues.
J'ai été à la CMU et la Dentiste que je consultais ne recevait les CMU que le vendredi matin se prévalant qu'ils loupent souvent leurs rendez-vous !

Je ne comprends pas cet état d'esprit chez les conventionnés dans la mesure où ils sont rapidement réglés.

En faits, c'est plus sournois que cela, quand vous prenez rendez-vous, la Secrétaiire demande subtilement si vous avez une mutuelle et , laquelle !
Lors du RDV, il n'y aucune obligation d'indiquer d'être à la CMU, qui n'est pas une tare mais une aide sociale.

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
Alaplume

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 41
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU   Sam 4 Juil - 5:25

Il y en a des contradictions, entre le devoir et la réalité.
On devrait dresser une liste noire des médecins, et la publier, que chacun le sache (personnellement, je pense qu'ils y regarderaient à deux fois ensuite).

Enfin, quand je vois que mon ancien médecin (j'ai changé) prenait le prix de deux consultations lorsque je suis allé avec me femme chez lui et qu'il a regardé mes poignets pour m'envoyer passer des examens...
Quand j'étais enfant, le médecin se déplaçait et regardait mes frères et moi, il ne prenait pas pour autant le prix de 5 consultations.

Trop d'abus chez les médecins qui n'exercent plus par passion, mais par appât du gain, d'où ces problèmes de "rentabilité" des malades CMU.
Revenir en haut Aller en bas
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU   Sam 4 Juil - 6:04

Il faut choisir son Médecin et ne pas forcément le prendre à côté de chez soi, ce qui est mon cas car de toute façon ils ne se déplacent quasiment plus !

C'est un bon Médecin de famille et accepte une complicité de bon aloi pour les traitements, y compris pour la vaccination des enfants...
Il n'hésite pas à faire cadeau de prestations et en cas de difficultés ne fait pas payer.
Néanmoins, après un calcul simple, il applique une logique humaine car environ 40 visites par jour à 20 euros X 23 jours, cela procure une coquette somme mensuelle et déjà de gagner par jour ce que nombre gagne par mois.
L'Etat ne peut pas se mettre toutes les corporations à dos, n'est-ce-pas !

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
Alaplume

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 41
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU   Sam 4 Juil - 10:53

D'accord avec vous, Messager, mais que doit-on penser lorsque les médecins se plaignent du prix de la consultation? un quart d'heures pour le prix de trois heures de SMIG? ça fait presque 100 euros de l'heure, qu'au final, nous payons par le biais des cotisations obligatoires, alors nous devrons un jour choisir: laisser cette corporation piller la réserve que nous constituons chaque jour (elle l'est d'ailleurs déjà), ou mettre le hola.

Le problème se posera lorsque les participations forfaitaires augmenteront encore; personnellement, je vais rarement chez le médecin, espérant que ça passe tout seul, et ce pour ne pas piller ces réserves, considérant que certains malades en ont réellement besoin, mais le jour où j'en aurai vraiment besoin? le jour où j'aurai consulté trop tard...

Finalement, tout ça pour ça, mais un jour, si ce dispositif disparaît, les médecins n'auront plus de patients à soigner, j'en veux pour preuve le nombre de salariés au SMIG aujourd'hui: le prix d'une consultation de un quart d'heure, c'est le prix de trois quatre kilos de steack haché pour une famille pauvre (dont en Bretagne, par exemple, nous sommes majoritaires à faire partie)
Le choix s'imposera donc, les parents ne se soigneront plus, mangeront de moins en moins, et travailleront de plus en plus, puis on leur reprochera ensuite de ne pas être présents dans l'éducation de leurs enfants...

Une inégalité de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Invité



MessageSujet: Re: test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU   Sam 4 Juil - 13:20

Cher ami,


Malheureusement, c'est la guerre, une guerre économique qui va devenir de plus en plus impitoyable et vile.
Le travail se fait de plus en plus rare et nos Représentants de la dite démocratie se font de plus en plus un club d'autruches.
J'ai RDV la semaine prochaine avec ma Députée qui gagne elle en base 5800 euros et est retraitée de l'éducation nationale où d'après le poste qu'elle occupait sa retraite doit-être de 15 à 1800 euros.
Comment voulez vous discuter avec des gens qui connaissent le peuple, le touchent de près avec des écarts de revenus aussi considérables. Un peuple qui n'est pas en France inculte car il ya quelques années déjà, lors de mes études on nous apprenait que la France avait le prolétariat le plus intelligent au monde....

C'est la guerre, chacun pour soi, il n'y a plus d'entraide, de solidarité, d'Amour !
Comme me dit un Ami, "le destin est individuel " et devient de faits individualiste...

Je ne suis pas pessimiste mais réaliste comme vous d'ailleurs.

En ce qui concerne l'assurance sociale, je raisonnais un peu comme vous lorsqu'à 50 ans j'ai fait un violent infarctus suite à une agression et là je peux dire que la solidarité fonctionne encore un peu par l'ALD qui prend à 100% pour mon coeur. Pour les conséquences, là c'est du sport pour l'acceptation des conséquences de la dégradation du coeur sur l'organisme !

Demain est un autre jour ! Bien vers vous Ami Breton, j'en ai plusieurs en vos régions...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU   Mer 8 Juil - 5:15

bonjour à tous
je viens de relire vos commentaires
c'est vrai que la médecine a déja enclenché les deux vitesses
aucune egalité , aucune chance pour certains
la rentabilité devient le seul préambule de certains organismes de santé
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU   

Revenir en haut Aller en bas
 
test on a essayé les medecins qui boycottent la CMU
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier test de mon tout nouveau Nikon D300s
» [MOBILEFUN.FR] Test du support voiture universel : Le Clingo sur Génération mobiles
» Petit test D3s + TC20EIII + 70-200
» Test Canon 7D vs Nikon D300s vs Sony A500 (anglais)
» Test Tokina AT-X M100 AF PRO D 100mm F/2.8 (A)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACTU-AUX-POETES :: LIBRE EXPRESSION POLITIQUE ET LIENS DIVERS OUVERTS A TOUS.-
Sauter vers: