Poètes d'hier et d'aujourd'hui, perceptions et réflexions philosophiques, politiques et satiriques
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les dessous du cas Coupat ! Délit de penser ou d'action ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Les dessous du cas Coupat ! Délit de penser ou d'action ?   Mer 27 Mai - 7:23

Les dessous policiers du cas Coupat
Frédéric Ploquin - Marianne | Mercredi 27 Mai 2009 à 07:01 | Lu 1955 fois

Julien Coupat a mis les rieurs de son côté dans son interview au Monde. Manifestement, un excès de zèle et/ou de précipitation n'a pas permis de démontrer la culpabilité de la bande des «jardiniers» de Tarnac. En gardant Julien Coupat




Monkey - http://www.flickr.com/photos/photomonkey/162626820/ - Flickr - cc -

Sarkozy alterne carotte et bâton Qui arrêtera Alain Bauer ? Un Coupat idéal
Que l’on partage ou non les idéaux révolutionnaire du jeune et brillant Julien Coupat, présumé cerveau de la bande des anars de Tarnac (Corrèze), on est en droit de s’interroger sur les raisons d’une incarcération préventive qui dure maintenant depuis près de sept mois. Dans un long entretien publié par le Monde, celui que la justice soupçonne d’avoir orchestré le sabotage des lignes de la SNCF évoque une « petite vengeance ». Revenons quelques mois en arrière…

Les RG enquêtaient depuis des semaines sur la mouvance anarcho-autonome. Lors de l’absorption de ce service par la nouvelle Direction centrale du renseignement intérieur, les surveillances se sont poursuivies. Alors que se multiplient, à l’automne 2008, les sabotages de TGV, le patron de la SNCF est hors de lui. Il pèse de tout son poids pour que l’on arrête un coupable. La ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, dont la cote faiblit aux yeux de l’Elysée, décide de sauter sur l’occasion. Faute originelle qui entache depuis le premier jour ce dossier, elle presse ses services de fournir au plus vite la manière qu’ils détiennent et annonce devant les caméras l’arrestation des « terroristes ». La justice embraye tant bien que mal pour que personne ne soit désavoué et annonce pour bientôt de nouvelles révélations…
Problème : ces révélations tardent à venir. Et le dossier de l’accusation, pour ce que les avocats en connaissent, reste désespérément vide.

Coffrés trop tôt
Les spécialistes du renseignement commencent à le dire à demi-mots : ils n’étaient pas prêts. Si on leur avait laissé le temps d’investiguer correctement, ils auraient fourni les pièces manquantes. N’est-il pas temps de reconnaître qu’il est trop tard ? Qu’ils ne prouveront jamais que le petit groupe fondé autour de Julien Coupat devait passer à l’acte (terroriste), puisqu’ils ont coffré tout le monde avant ?
En matière de droit commun, lorsqu’on décide d’interpeller une bande de malfrats avant qu’ils n’attaquent un fourgon blindé, on court le risque de ne jamais pouvoir démontrer qu’ils allaient l’attaquer. En matière de terrorisme, c’est la même chose. Sauf à démontrer rapidement le contraire, policiers, magistrats et ministre devraient l’admettre : ils ont joué et ils ont perdu. À trop s’obstiner, ils parachèveront le martyr Coupat, forcément coupable. Et donneront du crédit à ceux qui font leur miel de la dénonciation de l’Etat policier.




Mon avis donné sur Mariannes ce jour :



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

--------------------------------------------------------------------------------

59. Posté par Messager le 27/05/2009 15:10


--------------------------------------------------------------------------------

Il s'agit de comprendre de quoi est Coupable le Sieur Coupat ?
D'un délit de penser, d'un délit d'écrit, d'un délit d'acte !

En somme s'il est coupable d'un délit d'acte, qu'il soit jugé et s'il est innocent de toute action qu'il soit libre !
Ce que je ne comprends pas c'est que les attentats aux caténers se soient arrêtés depuis !

A qui profite le marketing de la dite violence et du terrorisme ?
Pourquoi depuis des années des services policiers s'entrainent hardiement en France comme en Europe contre l'éventualité d'une guerre, une guerre urbaine bien-sûr ?!...

Penser c'est désobéir, c'est ce que j'ai retenu des applicateurs de la méthode pensée unique....
Néanmoins heureusement, l'esprit est libre de cacher ce qu'il veut préserver
et de dire par la parole ce que l'autre veut entendre et non écouter !

Nous vivons vraiment une époque très cérébrale où nous célébrerons bientôt l'onanisme intellectuel en compétition avec les ordinateurs...

http://actu-aux-poetes.forumactif.fr

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
 
Les dessous du cas Coupat ! Délit de penser ou d'action ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» "Du temps que je vivais dans le troisièm' dessous"
» Ma voisine du dessous
» Mon voisin du dessous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACTU-AUX-POETES :: Certains espaces de ce site sont réservés aux Membres et d'autres sont ouverts à tous pour les commentaires et réponses. :: Vos Expressions politiques de préférence sous forme satirique !-
Sauter vers: