Poètes d'hier et d'aujourd'hui, perceptions et réflexions philosophiques, politiques et satiriques
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 pour les mineurs c'est trop facile l'alcool

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: pour les mineurs c'est trop facile l'alcool   Jeu 30 Oct - 16:48

En 2009, la vente d'alcool aux mineurs sera interdite. Mais les lois actuelles ne sont pas appliquées: la preuve avec nos testeurs.
A partir de janvier 2009, l'alcool devrait être totalement interdit pour les mineurs. Actuellement, il est interdit de vendre ou d'offrir à des mineurs de moins de 16 ans des boissons alcoolisées, et seuls les vins, bières et cidres peuvent être proposés aux mineurs de 16 à 18 ans.
Afin de vérifier si la législation est respectée, Rue89 a demandé à Joseph, Ernest et Alice d'acheter de l'alcool dans divers bars et commerces. Les trois sont mineurs. Joseph, 12 ans
2 bouteilles de vin et 2 bières



"- Mais tu es mineur.
- C'est mon père qui m'a envoyé. On est en réunion de famille."
Le caviste hésite : "Tu as l'habitude de venir ? Je te connais ?" Joseph répond honnêtement que c'est la première fois. "Alors non. Tu comprends, les policiers sont très sévères maintenant. Moi, je mets la clé sous la porte si je te vends une bouteille."
Les quelques minutes de négociations seront vaines. Joseph, 12 ans, ressort de la minuscule boutique les mains vides. Le caviste n'a pas cédé. A peine l'adolescent est-il dehors que le commerçant reprend :

"Il est trop jeune. Parfois, je leur vends des bouteilles, mais uniquement quand je connais les mômes et que je suis certain que c'est les parents qui les envoient. Mais je dois faire attention, les flics ne rigolent plus avec ça."

Paroles de commerçants


Les commerçants interrogés reconnaissent que la vente d'alcool aux mineurs doit être interdite, mais la nouvelle loi les embarrasse. Florilège :
- "Il est impossible de savoir si un ado a 16 ou 18 ans!"
- "Je suis pas flic. Je vais pas vérifier des cartes toute la journée"
- "Tant qu'il paye...c'est la responsabilité des parents."
- "S'ils achètent pas l'alcool ici, ils le trouveront ailleurs. Ou enverront quelqu'un d'autre. C'est assez hypocrite."


Joseph a 12 ans. Il a essayé d'acheter de l'alcool dans six commerces et a essuyé deux refus. Le caviste et un supermarché. Arrivé à la caisse avec une bouteille de vin, Joseph a avancé la même explication : "C'est pour mon père." La caissière ne savait pas trop si elle devait le croire et a appelé un collègue et le directeur pour trancher. Hésitations dans l'équipe :

- "Tant qu'il paye, on vend.
- Non. Même avec une carte d'identité, c'est non."
A quelques mètres, un restaurant chinois. L'affaire est conclue en une minute. Joseph a sa bière. A l'épicerie, pareil. "C'est trop facile", rigole Joseph. L'habitude aidant, il retente un supermarché. Une bouteille de mauvais vin.
Joseph paye et sort avec sa bouteille. Près de la caisse, un grand panneau affichait clairement l'interdiction de vente d'alcool aux mineurs de moins de 16 ans : (Ecouter le son)



"Je ne sais plus. Je crois qu'ils veulent du vin rouge... euh... blanc. Non, rouge. Merci." Un peu confus, Joseph parvient toutefois à convaincre un fromager du marché bio de lui vendre une bouteille de vin avec sa fameuse réunion de famille. Le commerçant accepte sans barguigner. Joseph admet que là, c'était plus simple : "Je crois qu'il me reconnaît. Je viens parfois ici avec mon père." Bilan. 2 bouteilles de vin rouge (75 cl) , 1 canette de bière (50cl) et 1 bouteille de bière (33 cl). A la fin du test, Joseph se dit "étonné" de la facilité avec laquelle il a pu acheter de l'alcool.
L'avis des parents. Robin, n'est pas inquiet : "Personnellement, vis-à-vis de Joseph, ça ne me préoccupe pas. Je lui fais confiance." De façon plus générale, Robin considère que la loi est "certainement une bonne chose pour éviter que les enfants ne boivent", mais trouve "dommage" d'en arriver là : "Il faudrait plutôt que chacun soit responsable." Autrement dit : aux barmen, aux commerçants et aux parents d'être vigilants.

Si Robin admet qu'"une cuite dans la vie, ça fait du bien" -il précise "pas à 12 ans !"-, il souligne que les consommations régulières et excessives sont plus inquiétantes et que le débat doit être davantage centré là-dessus :

"Il faut de l'amour et de l'attention pour que les enfants n'éprouvent pas le besoin de se noyer dans l'alcool."
Ernest, 14 ans
1 bouteille de vodka et 1 de vin, 1 bière. Au comptoir : 1 monaco


Ernest, 14 ans, ruse. A 16 heures, il commande un monaco (bière, grenadine et limonade) au comptoir d'un bistrot parisien. Quand on lui demande s'il est majeur, il répond qu'il a juste 16 ans. Eclat de rire: "Profites-en alors. L'année prochaine, tu n'auras plus le droit de boire. Il faudra attendre tes 18 ans." (Ecouter le son)



Il s'installe en terrasse et précise que si le cafetier n'a pas demandé à voir sa carte d'identité, il a pris soin de mettre plus de grenadine que de bière dans le verre.
Au comptoir d'un restaurant chinois, Ernest retente le coup mais la barmaid refuse de le servir : trop jeune.
Direction le supermarché et le rayon alcool fort. Ernest achète de la vodka. Le caissier reste impassible. Celui d'une autre grande surface affiche le même détachement lorsque Ernest se présente avec du vin rouge. A l'épicerie, le collégien s'achète une bière. Bilan. 1 bouteille de vin rouge (75 cl), 1 bouteille de vodka (l litre), 1 bouteille de bière (65 cl) et 1 demi de monaco. "Facile", conclut Ernest, "mais il n'y a pas tellement d'alcool chez les ados de 14 ans. Plus chez ceux de 16 ans."
L'avis des parents. Sandra, est plutôt surprise: "Le barman qui lui a servi la bière ne trouvait pas bizarre qu'un ado, même de 16 ans, boive une bière seul en pleine après-midi? Il n'était pas avec des copains, dans une ambiance festive..."

Elle commente le surplus de grenadine: "Il a aménagé..." Pour elle, l'interdiction totale n'est pas forcément la meilleure solution : (Ecouter le son)



Alice, 16 ans
Au comptoir : 1 vodka, 1 Malibu, 1 tequila et 1 mojito


Avant d'entrer dans un café chic place de la Bastille, Alice, 16 ans, est plutôt sceptique : "Ils n'accepteront jamais de me servir un alcool fort à 16 heures. Je suis seule en plus !" Quelques minutes après, le serveur avance soigneusement vers elle un verre de vodka et du jus de pommes : (Ecouter le son)



Dans les quatre bars testés entre 16h15 et 17h30, aucune autre question que "avec ou sans glaçons?" ne sera posée à Alice. Qui est plutôt étonnée du bon accueil qui lui est réservé.
Elle a vécu quelques années aux Etats-Unis et là-bas, c'était plutôt strict :

"Ils demandent systématiquement une carte d'identité dans les bars. Après, c'est vrai que beaucoup de copains savaient où acheter de l'alcool avant 21 ans. Et il y en a qui ont des fake ID [faux papiers, ndlr]."
Bilan. "Je pensais que c'était moins cher", commente Alice après avoir commandé 1 vodka-pomme, 1 tequila, 1 Mojito et 1 Malibu-coco.
L'avis des parents. Hélène, mère de 3 enfants, ne s'affole pas particulièrement mais estime que l'alcool doit fait l'objet d'un débat public:


"Il faut parler de la consommation excessive, y compris pour les majeurs. C'est un excès qu'on ne veut pas voir. Plutôt que de renforcer la loi, il faudrait déjà l'appliquer. Il faut faire de la prévention auprès des jeunes et des adultes. Je suis pour une responsabilité collective. Au-delà de la question législative, un barman peut se demander s'il faut servir de l'alcool à un jeune."

Vous retrouverez Joseph, Ernest et Alice au mois de janvier pour un nouveau testing.



Lien Rue89
Revenir en haut Aller en bas
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: pour les mineurs c'est trop facile l'alcool   Ven 14 Nov - 1:46

Je pense qu'il faut légiférer hard et non de donner la parole aux jeunes à cet égard car aucun argument ne pourra contredire la dangerosité de la chose.

Cette attitude qui se doit intransigeante fait partie de l'éducation des parents comme de la protection de la société !

Accepter des arguties est de mettre le pied dans l'inconcevable !
L'alcool est un fléau qui se gagne dès le jeune âge, comme le tabac, à la différence que le tabac est pollué et c'est ce qui le rend encore plus nocif
.

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: pour les mineurs c'est trop facile l'alcool   Ven 14 Nov - 8:26

bonsoir messager
l'éducation a avoir mais parfois les jeunes se laissent entrainés par d'autres ,j'ai une amie , sa fille de 16 ans , s'est laissé influencée et elle boit depuis un an
mon amie ne sait plus quoi faire avec sa fille , en plus elle travaille super bien àlécole , ca c'est qui incroyable

bises vers vous
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pour les mineurs c'est trop facile l'alcool   

Revenir en haut Aller en bas
 
pour les mineurs c'est trop facile l'alcool
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour les anges partis trop tôt, SVP....
» Réf. couleurs Tamiya pour char Leclerc
» dessin de chat
» [Autres] cOsmétique de l'ennemi
» un ours et snood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACTU-AUX-POETES :: LIBRE EXPRESSION POLITIQUE ET LIENS DIVERS OUVERTS A TOUS.-
Sauter vers: