Poètes d'hier et d'aujourd'hui, perceptions et réflexions philosophiques, politiques et satiriques
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sélection de quelques poèmes de Paul Verlaine...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Sélection de quelques poèmes de Paul Verlaine...   Dim 25 Mar - 9:55

Chanson d'automne


Les sanglots longs

Des violons

De l'automne

Blessent mon coeur

D'une langueur

Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand

Sonne l'heure

Je me souviens

Des jours anciens

Et je pleure.
Et je m'en vais
Au vent mauvais

Qui m'emporte

Deçà, delà,

Pareil à la

Feuille morte.

VERLAINE
****************************************************************


Chevaux de bois

Tournez, tournez, bons chevaux de bois,
Tournez cent tours, tournez mille tours,
Tournez souvent et tournez toujours,
Tournez tournez au son des hautbois.

Le gros soldat, la plus grosse bonne
Sont sur vos dos comme dans leur chambre,
Car en ce jour au bois de la Cambre
Les maîtres sont tous deux en personne.

Tournez, tournez, chevaux de leur coeur,
Tandis qu'autour de tous vos tournois
Clignote l'oeil du filou sournois,
Tournez au son du piston vainqueur.

C'est ravissant comme ça vous soûle
D'aller ainsi dans ce cirque bête :
Bien dans le ventre et mal dans la tête,
Du mal en masse et du bien en foule.

Tournez, tournez sans qu'il soit besoin
D'user jamais de nuls éperons
Pour commander à vous galops ronds,
Tournez, tournez, sans espoir de foin

Et dépêchez, chevaux de leur âme :
Déjà voici que la nuit qui tombe
Va réunir pigeon et colombe
Loin de la foire et loin de madame.

Tournez, tournez! le ciel en velours
D'astres en or se vêt lentement.
Voici partir l'amante et l'amant.
Tournez au son joyeux des tambours !

Paul Verlaine

*********************************************************





L’hiver dans la plaine



Dans l’interminable

Ennui de la plaine,

La neige incertaine

Luit comme du sable.



Le ciel est de cuivre,

Sans lueur aucune.

On croirait vivre

Et mourir la lune.



Comme des nuées

Flottent gris les chênes

Des forêts prochaines

Parmi les buées.



Le ciel est de cuivre,

Sans lueur aucune.

On croirait voir vivre

Et mourir la lune…



Dans l’interminable

Ennui de la plaine,

La neige incertaine

Luit comme du sable.



Paul Verlaine

*****************************************************************

Marine

L'Océan sonore
Palpite sous l'oeil
De la lune en deuil
Et palpite encore,

Tandis qu'un éclair
Brutal et sinistre
Fend le ciel de bistre
D'un long zigzag clair,

Et que chaque lame,
En bonds convulsifs,
Le long des récifs
Va, vient, luit et clame,

Et qu'au firmament,
Où l'ouragan erre,
Rugit le tonnerre
Formidablement.

Paul Verlaine

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
 
Sélection de quelques poèmes de Paul Verlaine...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» POEMES SATURNIENS de Paul Verlaine
» Paul Verlaine.
» "Art Poetique" de Paul verlaine
» De Paul Verlaine
» Paul Verlaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACTU-AUX-POETES :: POESIES ET POETES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI, VOS COUPS DE COEUR !-
Sauter vers: