Poètes d'hier et d'aujourd'hui, perceptions et réflexions philosophiques, politiques et satiriques
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nous n'irons plus sur le chemin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alaplume

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 40
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Nous n'irons plus sur le chemin...   Ven 8 Oct - 12:26

Nous n'irons plus sur le chemin...

Nous n'irons plus sur le chemin
Où les oiseaux avaient chanté
De notre amour le doux refrain
Avant des ailes éployer

Nous n'irons plus sur le chemin
Où notre espoir est né
A l'aube d'un petit matin
Que le soleil a réveillé

Nous n'irons plus sur le chemin
Où nous aimions nous promener
Hier mon soleil s'est éteint
Mon coeur s'est enneigé

Nous n'irons plus sur le chemin
Que notre amour avait tracé
Toutes mes larmes de chagrin
Auront fini par l'effacer

N'est plus que le dernier chemin
Que je veux encor emprunter
Pour à nouveau prendre ta main
Dans l'"éternelle éternité".


Alain
Revenir en haut Aller en bas
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus sur le chemin...   Mar 12 Oct - 3:00

Des vers mélodieux de tristesse, d'amertume dont vous seul pouvez en prononcer les mots et nous de les lire...
Juste une petite remarque d'un pléonasme "éternelle éternité".
Peut-être à dire : "Dans l'immensité de l'éternité" ou dans "les temps d''éternité"...
Néanmoins cela ne me choque pas car peu s'entendre aussi ainsi hors convention usuellle...

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
Alaplume

avatar

Nombre de messages : 98
Age : 40
Localisation : Côtes d'Armor
Date d'inscription : 17/06/2008

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus sur le chemin...   Mer 13 Oct - 7:46

Bonjour cher ami;

je vais vous expliquer le pourquoi de cette éternelle éternité tout en vous présentant préalablement la scène:

ce texte est un hommage à mes arrière grands parents; mon aïeul a fait 7 comas dont il est ressorti de 81 à 87, et ce, tant que mon arrière grand mère subsistait puis il s'est laissé mourir dès lors qu'elle disparut; ils étaient unis dans l'éternité de l'amour d'une vie, et par la mort, ils ont atteints l'"éternelle éternité", terme que j'ai voulu en opposition à l'éternité d'une vie qui finit de toute façon par s'achever.
l'expression poétique a cette bonté d'esprit de laisser libre cours à l'utilisation de certains termes pour exprimer autrement et avec plus d'intensité les sentiments et les émotions que l'on désire faire passer; j'espère avoir user de bonne manière de cette liberté.

Merci de vos passages.
PS: je vais tenter de revenir très régulièrement sur les pages de ce site qui est toujours aussi intéressant pour moi qu'il ne le fut à mon inscription, mais il faut bien décrocher de son écran parfois, n'est_ce pas?

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
Messager

avatar

Nombre de messages : 1247
Date d'inscription : 19/01/2007

MessageSujet: Re: Nous n'irons plus sur le chemin...   Mer 13 Oct - 8:06

La dernière phrase de mon propos laissait le même esprit que vous revendiquez justement, que le pléonasme en poésie peut être une nécessité pour s'éviter de longs discours comme le disait Paul Eluard avec justesse....

Je suis admiratif des choses de l'amour et en particulier de vrais évènements comme ceux que vous narrez. La nature humaine peut être crue comme au delà des rêves les plus empiriques...

De plus, dans le coma, c'est l'intellect qui est arrêté et non l'esprit qui est d'une autre dimension insoupçonnée, du peu que l'on en connaisse !

Un électro encéphalograme plat n'a pas la signification que le corps médical, pour certains, bien pourvus intellectuellement donnent et déterminent pour commettre at argumenter d'arguties, des actes dont on ne sait les conséquences pour eux, spirituellement.... Sinon de les constater pour ceux dont le coeur continuait à battre jusqu'à ces instants d'ultime décision...
Quand on est croyant, nous savons que notre vie et surtout l'heure de notre mort ne nous appartiennent pas et donc tout cheminement comme ceux que vous décrivez sont peut-^tre nécessaire à l'évolution de l'âme dans un corps encore présent pour union terrestre....

Peu de gens savent qu'actuellement, pour récupérer des organes sur des pseudos-morts, ils les attachent car l'âme essaye d'empêcher le vol de l'intégrité corps et âmes... Eux disent que ce sont des réflexes électriques.... No more comment.....
Ce sont mes avis, tout simplement....

_________________
La poésie est un véhicule pour l'esprit !
L'Amour en est une clef !
Son partage est un accomplissement...
******************************
- Pragmatique, j'ajoute :
"Le vrai journalisme, c'est la voix du Peuple !"
Revenir en haut Aller en bas
http://actuau-dix-vingt.forumculture.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous n'irons plus sur le chemin...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous n'irons plus sur le chemin...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous n'irons pas à Avignon 2011
» [Higgins Clark, Mary] Nous n'irons plus au bois
» Nous n'irons plus au bois - Mary Higgins Clark.
» Nous n'irons plus jamais
» "Nous n'irons pas à l'enterrement de... "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ACTU-AUX-POETES :: ESPACE RESERVE AU POETE "ALAPLUME"-
Sauter vers: